Créer mon blog M'identifier

Piercing de reine !

Le 18 mars 2015, 15:48 dans jeux en ligne 0

Pour mettre en valeur un joli ventre plat découvert par le port d'un maillot de bain brésilien, beaucoup de jeunes femmes optent pour un piercing au nombril. Ce bijou incrusté dans l’ourlet du nombril séduit par sa position très sensuelle qui attire le regard sur une zone habituellement réservée à l’intimité. Il peut se faire discret et se résumer à une perle d’or ou d’argent ou prendre l’aspect d’un bijou précieux, d’un brillant, qui souligne l’élégance de la tenue de bain.

Un bijou de reine égyptienne

Le piercing au nombril remonte à l’Egypte ancienne où cet ornement est réservé aux filles de Pharaon. Il prend l’apparence d’un anneau d’or considéré comme un emblème royal, marquant la pureté de leur lignée. Ce symbole associé à la notion de cordon ombilical relie la descendance de Pharaon à la lignée des Dieux, dont il est sensé être issu.

Plus près de notre époque, ce bijou de nombril, né dans la région d’Hawaï apparait dans les années 1990 sur le ventre des célébrités. Le piercing de nombril est un des plus demandés, il est désormais courant que des jeunes filles l’adoptent.

La pose d’un piercing de nombril

Que le bijou de nombril soit un simple bijou ou relié à une chaîne de ventre, il demande quelques précautions lors de sa pose qui se fait sur la partie extérieure du nombril (le petit bourrelet) et ne doit être posé que par des professionnels qui prennent un maximum de précautions d’hygiène.

Un piercing de nombril met longtemps à cicatriser (jusqu’à 9 mois pour certaines peaux). Il faut régulièrement le désinfecter avec des lingettes spéciales après la pose car votre piercing ne doit pas devenir un piège à microbes.

Par la suite, du sérum physiologique suffira pour les petits soins de votre bijou de ventre. Il est préférable de prévoir votre piercing en hiver afin de bien laisser votre peau cicatriser avant de l’exposer au soleil et au sable sur la plage dans votre joli maillot de bain string.

Adoptez le maquillage semi-permanent

Le 20 janvier 2015, 15:56 dans jeux en ligne 0

En maillot de bain, en bikini brésilien, sur la plage ou à la piscine, être en beauté et le rester relève parfois du parcours du combattant. Entre les étalages de crème solaire pour ne pas se gâter le teint, les plongeons qui font couler le rimmel pourtant garanti waterproof, le sable qui s’incruste sous les paupières...le cauchemar est parfois à fleur de peau. Il existe deux solutions, la première consiste à se satisfaire de notre beauté au naturel que le soleil va venir peaufiner jour après jour et qui se passe allègrement de tout artifice, ou le maquillage semi-permanent, alternative rassurante qui permet un compromis beauté sans soucis.

Le tatouage beauté des yeux et des sourcils

Ce n’est pas une nouveauté le tatouage beauté des yeux, des sourcils ou des lèvres existent depuis de très nombreuses années. Simplement les techniques ont évolué, et les esthéticiennes proposent maintenant des tatouages semi-permanents qui durent deux ou trois ans en s’estompant au fil du temps. De très fines aiguilles font rentrer les pigments sous la peau, la couleur peut sembler intense au départ, mais se stabilise au bout de deux ou trois jours.

A qui s’adresse le maquillage semi-permanent ? Aux belles en maillot de bain sexy bien sûr, mais également aux sportives ou à celles qui veulent rectifier une ligne de sourcils, l’ourlet d’une lèvre, et se lever le matin aussi belles ou presque qu’en soirée !

Comment se déroule une séance maquillage tatouage ?

L’esthéticienne trace la ligne au crayon dans un premier temps, puis définit avec vous la teinte idéale. C’est ensuite avec un stylo muni d’aiguilles ultrafines que les pigments sont infiltrés sous la peau. Si la tenue moyenne est de 2 à 3 ans, sachez qu’il faut néanmoins régulièrement ré-intensifier la couleur (en moyenne deux fois par an).

Précaution à prendre : prévoyez votre séance bien en amont, car il faut éviter bains et soleil pendant environ une dizaine de jours après la séance tatouage.

Peut-on encourager le destin ou au contraire empêcher les événements ?

Le 30 décembre 2014, 19:55 dans astrologie-voyance 0

 

 

Dans le grand dédale de l'ésotérisme, la question est souvent posée de savoir si on peut influencer le destin. Effectivement, après une consultation effectuée par un voyant, si un événement nous fait peur ou nous dérange, comment faire pour peut-être annihiler un problème, ou bien peut-on et doit-on encourager des événements de manière à les faire se produire plus vite, ou les optimiser ?

Encourager le destin

Face à une étude astrologie ou une consultation réalisée par un médium, les potentialités qui sont révélées, les événements en jachère ou en germination peuvent être activés. Ils vont déjà s'activer par le fait de la confiance en soi qui peut s'éveiller, mais également par des petits rituels propitiatoires qui vont encourager la réussite. Ces rituels propitiatoires existent dans toutes les traditions. Généralement le médium connait et emploie pour lui-même ces rituels et peut également le transmettre s'il l'estime nécessaire.

Ce rapport au sacré est très important pour que "la magie" agisse conformément aux attentes. La prière fait partie des moments sacrés et des rituels qui engendrent une prédisposition à la réussite, puisqu'elle augmente la confiance en soi. En s'entourant d'encens, de bougies de couleurs adéquates, de mots de pouvoirs, d'une ambiance sereine, on augmente encore ses chances.

Se protéger d'un événement difficile

Si le médium a ressenti une difficulté ou un échec, comment arriver à s'en protéger ?

Il faut se souvenir de l'adage célèbre : "Une personne avertie en vaut deux", et à partir de là, se dire que nous possédons le pouvoir sur notre vie et que c'est une chance d'avoir reçu l'avertissement. Il n'est pas besoin de se soumettre au destin et courber la tête, mais au contraire se dresser de toute sa hauteur et imaginer qu'on est un aigle survolant son existence en étant conscient de l'impermanence des choses. Vous aurez ainsi un réel pouvoir sur votre avenir.

Voir la suite ≫